Logo Euroceram Carte d'Europe
Page d'accueilPrésentation des régions participant au réseauPrésentation du tissu céramique dans les régions participant au réseauCalendrier des séminairesNewsletter en ligneBase de données adressesPoser des questionsGérer les informations sur les PMEs
FR  |  ENGL
Les autres régions du réseau

Le Hainaut (Wallonie)- Belgique

Le Hainaut, (1 285 000 habitants) représente 38,8 % de la population wallonne pour une superficie de 3 790 km2. La céramique est un secteur important qui connaît une augmentation constante de son chiffre d’affaires et une mutation progressive vers des produits et des technologies de plus en plus sophistiqués.

Une grande partie des usines céramiques (25 unités de fabrication) sont situées sur le territoire hennuyer. EIles occupaient, en 1997, environ 2 300 personnes pour un chiffre d’affaire annuel de près de 230 millions d’Euros dont environ 118 sont consacrés aux seuls néocéramiques et néoréfractaires, les autres domaines concernent les carrelages non émaillés, le sanitaire, la vaisselle de faïence, les céramiques artisanales et les productions de briques.

La Faculté Polytechnique de Mons délivre un diplôme d’ingénieur en sciences des matériaux incluant la céramique. Le Centre de Recherches de l’industrie Belge de la Céramique (CRIBC) à Mons, en conjonction avec l’INISMa, assurent la recherche à tout niveau de la chaîne de la fabrication. Il aide également à la formation de cadres dans les entreprises céramiques.

Centro – Portugal

La Région Centro (1 720 000 habitants) représente 17 % de la population portugaise. La présence abondante d’argile dans le sous-sol explique que l’industrie céramique s’y est implantée préférentiellement aux autres régions portugaises. Ainsi, on dénombre 112 usines de tuiles et briques, 6 fabricants de porcelaine décorative, 6 producteurs de sanitaire, 105 unités consacrées à la faïence, le grès et la terre cuite et 19 usines produisant des carreaux muraux ou de pavements. Notons aussi que 2 industries se consacrent aux cermets et aux revêtements. Le chiffre d’affaires annuel du secteur de la céramique et du verre s’élève à plus de 500 millions d’Euros.

La formation, l’aide technologique et la recherche sont réalisées par le Département de Céramiques et du Verre de l’Université d’Aveiro ainsi que le Centre Technologique de la Céramique et du Verre à Coïmbra.

Le Hainaut Cambrésis (Nord-Pas de Calais) – France

Le Hainaut-Cambrésis (720 000 habitants) fait partie de la région Nord-Pas de Calais (3 950 000 habitants), soit 7 % environ de la population française.

Toutes les grandes classes de la céramique sont représentées mais avec, depuis quelques années, un développement vers les céramiques techniques. De plus, des entreprises des secteurs traditionnels de la mécanique et de la métallurgie introduisent dans leurs produits des matériaux céramiques, ce qui laisse présager un accroissement de l’activité économique dans ce secteur pour les prochaines années. Dix-neuf entreprises travaillent dans le secteur des céramiques dont 6 sur les techniques de revêtements.

En Hainaut-Cambrésis, la formation et la recherche s’effectuent au sein de l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis avec ses délocalisations de Cambrai et Maubeuge. La recherche en céramiques est réalisée au sein du laboratoire des Matériaux Avancés Céramiques situé à Maubeuge. L’innovation, l’assistance technique et le transfert technologique sont assurés par le G.I.P.  » Céramiques Fines  » et le CRITT de Maubeuge.

Le Limousin – France

Avec 723 000 habitants, le Limousin a une densité de population de 43 hab./km2.

L’industrie est fortement diversifiée et la céramique représente quelque 7 % du total, L’ensemble de l’activité céramique emploie 3 100 personnes réparties dans 82 entreprises. L’industrie de la porcelaine fait à elle seule 80 % du chiffre d’affaires. Deux entreprises sanitaires occupant ensemble 360 personnes, sont également situées dans le Limousin. Plusieurs sociétés de céramiques techniques ont été créées dans les domaines du revêtement métallique et des biocéramiques notamment, Le secteur de la céramique est renforcé par la présence d’entreprises connexes (fournisseurs de matériels et équipements) qui emploient un millier de personnes: fabriques de colorants, de préparation des matières premières, d’équipements comme les fours et presses, de produits pour la décoration (décalcomanies, design, etc.).

Le Centre de Transfert de Technologies Céramiques joue le rôle d’interface entre la recherche universitaire et l’industrie ainsi que le Centre de Recherche des Arts du Feu et de la Terre pour le design. La formation est assurée par l’Université, l’Ecole Nationale de Céramique Supérieure Industrielle, l’Ecole Nationale Supérieure d’ingénieurs de Limoges et la section  » Arts du Feu  » de l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs.

Shannon – Irlande

La région de Shannon représente 400 000 habitants pour une superficie de 10 000 km2.

Elle s’est développée autour de son aéroport international et un parc technologique s’est créé autour de l’Université de Limerick. L’industrie céramique présente dans cette région est donc récente et essentiellement basée sur les céramiques de pointe (11 unités employant 2100 personnes): porcelaine dentaire, capteurs en zircone, systèmes optiques et de coupleurs à base de fibres de verre, inserts en carbure de tungstène, outils de coupe, prothèses, diamant industriel, nitrure de bore cubique, joints de pompe, résines époxy renforcées par des céramiques, poudre d’alumine, vaisselle en porcelaine.

La formation est assurée par deux organismes : le Collège Régional de Commerce et de Technologie de Limerick pour les céramiques traditionnelles (design, art) et par le département céramiques de l’Université de Limerick. Le Materials Ireland Research Centre est une société de recherche proposant des services.

La Communauté de Valence – Espagne

La communauté de Valence (3 900 000 habitants représente 23 305 km2 soit 4,5 % de l’Espagne.

La production céramique est tournée quasi entièrement vers la fabrication de carreaux dont l’Espagne est le deuxième producteur mondial.

Environ 200 entreprises occupent plus de 13 000 travailleurs. Elles exportent un peu plus de 50 % des produits céramiques espagnols. La quasi totalité de la production est émaillée ce qui explique, qu’en amont, se soient installées dans la région des sociétés productrices d’émaux et de préparation des matières premières.

La formation et la recherche sont assurées par l’Institut de Technologie Céramique de l’Université Jaume 1 à Castellón.

          
Menu principal  |  Table des matières