Logo Euroceram Carte d'Europe
Page d'accueilPrésentation des régions participant au réseauPrésentation du tissu céramique dans les régions participant au réseauCalendrier des séminairesNewsletter en ligneBase de données adressesPoser des questionsGérer les informations sur les PMEs
FR  |  ENGL
Revêtements céramiques par la technique d’électrodéposition en bains de sels fondus
N. VANCASTER et G. MOORTGAT
CRIBC-CWOBKN
Centre de Recherches de l’Industrie Belge de la Céramique
Centrum Voor Wetenschappelijk Onderzoek der Belgische Keramische Nijverheid (B)
La technique de l’électrolyse en bains de sels fondus consiste à effectuer un revêtement par diffusion à travers la surface d’une cathode constituée de la pièce à recouvrir. L’anode est généralement le creuset contenant le bain de sels. La substance à déposer est présente dans le bain sous forme d’un sel permettant une bonne complexation avec le solvant. La température de travail dépend de la nature du substrat. Le courant employé est le plus souvent un courant pulsé pour permettre à l’espèce déchargée de diffuser dans l’interface sans saturer la surface de la cathode. D’autre part, l’utilisation des courants pulsés permet à l’électrolyte de retrouver son activité initiale.

Par le contrôle de la densité de courant appliquée, il est possible de maîtriser la vitesse de déposition et la microstructure du dépôt céramique. En mesurant la quantité de courant, l’épaisseur de la couche peut être suivie. La densité de la couche formée dépend de la surtension, de la cristallisation et des conditions expérimentales choisies.

La technique d’électrodéposition présente donc de nombreux avantages pour la réalisation de revêtements céramiques sur des pièces de formes compliquées.


Dépôt mixte Y/Zr avec courants crénelés (250 µm)
          
Menu principal  |  Table des matières